Taboulé de Pissenlit

Cette salade rafraîchissante, pendant les périodes chaudes, permet de remplacer le persil par le Pissenlit cru. L’amertume prononcée de celui-ci sera amoindrie grâce au citron. Un taboulé de caractère qui donne l’occasion de s’affranchir de la recette redondante de la salade de Pissenlit aux lardons.., sachant que la valeur nutritive de la viande est détrônée par nos trois plantes sauvages.

Ingrédients : Un bouquet de feuilles de Pissenlit, même âgées, (4 cm de diamètre à la base), 20 à 30 feuilles de Menthe sauvage des prés (en option), un verre de lentilles vertes, un verre de boulgour, un oignon ou trois échalotes, un gousse d’ail, un demi-concombre avec la peau, une tomate, cinq cuillères à soupe d’huile d’olive, trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre, un citron, curcuma, colombo, piment des oiseaux, sel.

– Dans une grande casserole, faire bouillir les lentilles pendant 10 mn, puis rajouter le boulgour pour 10 mn supplémentaire avec du sel comme pour des spaghettis par exemple. Après la passoire, passer le tout à l’eau froide pour stabiliser le mélange

– Couper le Pissenlit à 2 mm ou plus finement encore

– Couper l’oignon et l’ail le plus finement possible

– Couper le concombre à 2 ou 3 mm

– Couper la Menthe à 2 mm

– Couper la tomate en dés de 3 mm

– Presser le citron

– Mélanger tous les ingrédients dans un grand saladier en rajoutant quelques pincées de sel et en dosant le curcuma pour une couleur globale jaune clair, puis servir aussitôt

Pour une recette plus rapide, remplacer les lentilles et le boulgour par de la semoule de blé dur en rajoutant un demi-verre d’eau.

Vous pouvez également remplacer le boulgour par du quinoa.

La Menthe duveteuse commune des champs (Mentha suaveolens) au parfum délicat avec ses fleurs blanc rosé en épis conique est parfois récoltable non loin du Pissenlit. En complément à 20 % du Pissenlit, le taboulé aura une saveur exotique locale légèrement amère typique de beaucoup de plantes sauvages.

A mon goût, n’incorporez pas de Menthe marocaine. Son gout standard trop puissant supplanterait celui du Pissenlit vers une saveur trop connue du taboulé libanais, ce qui n’est pas le but recherché.

pissenlit_gd

> Voir toutes les recettes de plantes sauvages de Stéphane Loriot

> Retour à l’accueil du site

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s