Fricassée de pédoncules (tiges florales) de Pissenlit

Au cœur du printemps, suite à la floraison et à la diffusion des fruits par le vent, les pédoncules de pissenlit se retrouvent par centaines dans les prairies pendant une semaine encore croquants avant qu’ils ne flétrissent. Le message est le suivant, ; « dépêchez-vous de me déguster, sinon vous devrez attendre l’année suivante pour une moisson aussi abondante ».

La récolte est alors aussi rapide que facile. En un temps record, vous disposerez d’un curieux bouquet de tiges à nu, idéal pour une recette très simple, surprenante, emblématique de la saison.

Vous découvrirez un croquant acide et amer (saveur oubliée typique de nombreuses plantes sauvages) de cette fricassée en accompagnement pour les spaghettis, le riz, le quinoa, ou dans une omelette, etc.

Ingrédients : Un bouquet de 4 cm de diamètre de pédoncules, 2 échalotes, une gousse d’ail, deux cuillères à soupe  d’huile d’olive, une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, sel, colombo, piment des oiseaux.

  • Éliminer les capitules (boutons floraux), puis couper les pédoncules et les échalotes à 5 mm
  • Couper la gousse d’ail à 2 mm
  • Cuire tous les ingrédients à feu doux avec un couvercle pendant 10 mn.
  • Goûter jusqu’à obtention d’un tendre croquant

> Voir toutes les recettes de plantes sauvages de Stéphane Loriot

> Retour à l’accueil du site

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s